L’après Covid-19 : la fin du surtourisme et une opportunité pour développer le tourisme durable

L’après Covid-19 : la fin du surtourisme et une opportunité pour développer le tourisme durable

« Et si vous aviez la possibilité de voyager de manière responsable? Nous voulions prendre soin du monde tout en y participant. »  Flockeo pour les voyageurs – une meilleure façon d’explorer le monde.

Le tourisme durable, qui fait référence parfois à l’écotourisme ou au voyage responsable, consiste à prendre soin des ressources de notre planète tout en profitant des nombreux aspects merveilleux du voyage. Apprendre à voyager responsable consiste à examiner les avantages et les inconvénients du tourisme tel que nous le connaissons aujourd’hui et à choisir la meilleure option possible.

Plutôt que d’essayer de reprendre les affaires comme d’habitude, la situation actuelle post Covid-19 nous met au défi de réfléchir aux types de consommation avec des modes plus durables, y compris dans l’industrie du voyage. A l’échelle individuelle, le Covid-19 a eu l’effet immédiat de confiner chez soi. Et tout d’un coup, restez chez soi devient finalement un catalyseur pour éveiller les plus beaux élans sociaux, remettant au goût du jour des valeurs essentielles comme manger local, se connecter à ceux que nous aimons et pour revenir au voyage, se poser les bonnes questions pour voyager mieux. 

Le tourisme durable fait partie de la solution pour le secteur du voyage

Si les lignes directrices du tourisme durable s’appliquent à toutes les formes de tourisme et de destinations, celles-ci permettent de maintenir un haut niveau de satisfaction aux clients et de leur assurer des expériences significatives. Trois niveaux sont concernés : l’utilisation des ressources environnementales en maintenant la biodiversité, le respect de l’authenticité des communautés locales et enfin l’assurance d’opérations économiques viables à long terme. Un seul mot d’ordre : l’entraide. Le tourisme durable fait partie d’ailleurs des 23 recommandations émises par UNWTO. Le développement du tourisme local est également une solution envisagée et qui probablement aura des répercussions positives. Pour exemple, plusieurs régions en France mettent en place des aides au secteur, par exemple la région Occitanie avec son fond régional de solidarité à destination de la filière touristique. Cela permettra aux professionnels de compenser les pertes occasionnées durant la crise mais également de leur donner la latitude nécessaire afin d’anticiper une nouvelle offre orientée tourisme local.

Les populations locales sont également sensibilisées pour adapter leur consommation afin d’aider le tissu régional : aider les producteurs locaux, faire du tourisme dans la région, manger local, etc. Le fonctionnement qui caractérise notre système économique actuel montre ses limites en pleine crise de pandémie. En effet, celui-ci pose de nombreux problèmes environnementaux néfastes et qui menacent l’équilibre de la planète : réchauffement climatique, déforestation, pollution et augmentation des gaz à effet de serre, etc. La crise du covid-19 nous somme à repenser l’économie avec un impact environnemental moindre. La pandémie Covid-19 est plus qu’une crise sanitaire, c’est une crise globale qui nous met face à nous même et à nos modes de vie et de consommation. Le voyage est incontestablement une richesse comme le souligne si bien le proverbe Bambara : “Le voyage permet la rencontre, la rencontre permet le dialogue, le dialogue permet la connaissance, la connaissance permet la confiance”. Paradoxalement, le voyage représente aujourd’hui un danger humanitaire, et il est décrié depuis quelques années du fait du tourisme de masse, très déstabilisant pour les sociétés et la biodiversité.

Les modes de consommation doivent changer : un voyageur plus actif dans sa recherche est un voyageur plus responsable

Grâce à la plateforme Flockeo, les professionnels du voyage peuvent référencer eux-mêmes leurs établissements et leurs activités. Professionnels et voyageurs peuvent évaluer la situation environnementale des destinations touristiques grâce à quatre indicateurs : la qualité de l’air, de la biodiversité, la pression induite sur l’eau et la densité des populations. Notre approche s’inspire du système d’indicateurs ETIS de la Commission Européenne, mis au point pour évaluer la durabilité des destinations touristiques. 

Nous avons vu les cartes satellites dans les médias qui présentaient il y a quelques semaines une diminution drastique de la pollution. Le site web Flockeo permet d’évaluer le score écologique des destinations touristiques à travers le monde. Flockeo.com est dédiée à toute la communauté internationale du tourisme durable et propose ainsi deux fonctionnalités phares :

  • Une carte interactive pour prendre connaissance des indicateurs environnementaux de toutes les régions du globe. Ces indicateurs sont basés sur des données satellites transparentes et fiables.
  • Une charte du tourisme durable qui permet aux professionnels du voyage de se faire connaître en décrivant précisément les activités et les actions qu’ils mènent en faveur de l’environnement et dans une démarche sociale inclusive. 

Cette approche est possible grâce aux données satellites. Combinées avec diverses données issues des autorités locales voire du grand public (par exemple les statistiques de tourisme), il est possible d’envisager un tourisme durable à grande échelle. Les données satellites sont des données factuelles et d’une richesse inestimable car elles permettent de remonter dans le temps, d’identifier les problèmes mais également les solutions et de prévoir des évolutions futures.

« A travers cette plateforme, notre désir est de créer un écosystème mondial qui favorise les pratiques durables grâce à la mise en relation de tous les acteurs du tourisme. Qu’ils s’agissent d’hôtels, d’agences de voyages, de restaurants, de guides, des offices de tourisme, de parcs nationaux, d’associations, ils ont besoin de se faire connaître et de rendre visible leurs actions. Ce sont des choix qui demandent des investissements importants. Les mettre en valeur dans notre plateforme est notre mission première afin qu’ils puissent consacrer leurs temps et leurs budgets aux actions concrètes. » L’équipe MURMURATION SAS

« Depuis la crise du Covid-19 , notre seule ambition est de pouvoir aider à notre niveau et avec nos moyens, les professionnels du tourisme durable. La solidarité est un des 3 piliers du tourisme durable, ce qui nous a conduit naturellement, dès le début de la crise, à offrir nos services aux professionnels du tourisme qui œuvrent déjà pour un tourisme plus responsable et qui se retrouvent en très grande difficulté. »

L’ambition de la start-up toulousaine MURMURATION SAS, à l’origine de cette plateforme, est d’offrir un espace de communication aux professionnels du voyage. Le tourisme durable est associé aux problématiques environnementales mais pas uniquement. Il rassemble tous les aspects du développement durable et concerne également la responsabilité sociale dans ce secteur.

Pour un professionnel du voyage, il s’agit de maintenir un “esprit du lieu” qui valorise les caractéristiques géographiques d’une destination à travers sa biodiversité, sa richesse culturelle, son héritage passé et le bien-être des habitants du lieu.

S’inscrire sur la plateforme Flockeo est une façon pour les professionnels d’affirmer leurs souhaits de protéger la destination touristique dans laquelle ils opèrent. 

Pour les voyageurs, la plateforme Flockeo propose une nouvelle façon de chercher son voyage. Les voyageurs soucieux de leur empreinte écologique peuvent ainsi optimiser leur séjour tout en prenant en compte la dimension environnementale. Ils ont accès à un prix juste sans commission et peuvent bénéficier des meilleures garanties en terme d’informations, basée sur des données satellites fiables et transparentes. 

L’équipe MURMURATION SAS

Écrire une réponse

Your email address will not be published.