Couturières de Toulouse, L’association « Couturières de Toulouse »

L’association « Couturières de Toulouse »

L’association « Couturières de Toulouse » lance la commercialisation de ses masques Grand Public

Les Couturières de Toulouse sont nées dans l’urgence. Face à l’épidémie de COVID-19 et en prévision de la pénurie de masque, Vincent Cathelineau, le fondateur de l’association, et Sewzii Gold, la couturière en chef, ne pouvaient plus rester confinés tranquilles entre quatre murs. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, ils ont réuni couturières professionnelles et bénévoles, trouvé des machines à coudre industrielles et investi un local associatif pour monter le projet le plus nécessaire de l’année : produire des masques Grand Public lavables et réutilisables. Plus écologique et meilleur marché à l’utilisation que les masques jetables, ces masques sont destinés à la population qui dès le début du déconfinement en aura besoin pour emprunter les transports en commun, se rendre dans les commerces, et tout simplement se protéger collectivement contre la propagation du virus.

L’urgence ne devait pas faire oublier la valeur essentielle qui motive les « Couturières de Toulouse » : la solidarité. L’association garantit des conditions de travail décentes aux pros des aiguilles.

Les masques sont soigneusement cousus et contrôlés avec des exigences de finitions haut de gamme. Le design a été établi par l’association, qui a amélioré la forme du masque chirurgical, notamment en le rendant disponible dans quatre tailles. Ils coûtent 5€ l’unité, ou 7€ avec un pince-nez en inox de qualité alimentaire, lavable avec le masque, et dont les propriétés garantissent l’absence de buée pour un·e porteur·se de lunettes.

Couturières de Toulouse, L’association « Couturières de Toulouse »

Les masques sont entièrement fabriqués à Toulouse. Les tissus à partir desquels les masques sont confectionnés ont été testés par le laboratoire Maitrise NRBC de la Direction Générale de l’Armement et sont très majoritairement produits en France. Ils confèrent l’appellation Masque Grand Public de catégorie 1 et 2 aux masques produits, attestant de propriétés de filtration et de respirabilité optimisées, adaptées à tous les Usages Non Sanitaires dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de COVID-19. La quasi-totalité des matières employées dans la confection des masques sont en conformité avec la règlementation européenne REACH ou à la labellisation Oeko-Tex, plus exigeante encore. Ainsi, contrairement à nombre de leurs concurrents industriels, les Couturières de Toulouse sont d’ores et déjà engagées sur la voie de certifications telles que la norme ISO 14001 et le marquage CE, dont sont pourtant dispensés les masques Grands Publics.

Couturières de Toulouse, L’association « Couturières de Toulouse »

Les masques sont entièrement fabriqués à Toulouse. Les tissus à partir desquels les masques sont confectionnés ont été testés par le laboratoire Maitrise NRBC de la Direction Générale de l’Armement et sont très majoritairement produits en France. Ils confèrent l’appellation Masque Grand Public de catégorie 1 et 2 aux masques produits, attestant de propriétés de filtration et de respirabilité optimisées, adaptées à tous les Usages Non Sanitaires dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de COVID-19. La quasi-totalité des matières employées dans la confection des masques sont en conformité avec la règlementation européenne REACH ou à la labellisation Oeko-Tex, plus exigeante encore. Ainsi, contrairement à nombre de leurs concurrents industriels, les Couturières de Toulouse sont d’ores et déjà engagées sur la voie de certifications telles que la norme ISO 14001 et le marquage CE, dont sont pourtant dispensés les masques Grands Publics.

L’équipe comprend 7 couturières professionnelles et près de 20 bénévoles et a commencé à produire en moyenne série grâce à des machines industrielles, pour répondre rapidement aux besoins. L’association répond aussi bien aux demandes des particuliers que des gros clients qui peuvent les contacter sur leurs pages Facebook, Instagam, par téléphone ou email. L’association est en capacité d’expédier 2000 masques homologués avant le 20 juin, 8 000 pièces avant le 30 juin. Elle pourra faire appel à son réseau de couturières indépendantes pour poursuivre sa montée en charge (jusqu’à 3500 masques par jour envisagés à pleine capacité).
Les quelques 5% de marge qui sont escomptés sur le prix de vente serviront à pérenniser les revenus des couturières indépendantes de Toulouse en leur permettant de s’organiser pour coproduire les collections des unes et des autres. Grâce à l’action de l’association, 3 couturiers et couturières sont déjà en train de sortir du RSA ou équivalent.
Les nouveaux bénévoles et couturièr·e·s pros sont les bienvenus pour se joindre à l’équipe et augmenter encore la production. L’association est ouverte aux commandes d’entreprises et de collectivités, notamment dans le cadre de leurs politiques d’achats locaux et responsables. Nous sommes prêts à battre le fer tant qu’il est chaud !

Écrire une réponse

Your email address will not be published.